LAFORGUE Jérôme [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Né en 1831, communard réfugié à New York (États-Unis) ; militant de l’AIT.

Né en 1831, Jérôme Laforgue était cordonnier. Après avoir combattu pour la Commune, il quitta la France pour se réfugier à New York (États-Unis) où il adhéra à l’AIT. En juin 1876, désireux de recommencer une vie nouvelle, il rejoignit la communauté icarienne de Corning (Iowa) avec son épouse Marie-Anne Diespiti, née vers 1850, chemisière, et sa petite fille Corilla, qui portait le nom de l’héroïne du Voyage en Icarie d’ Étienne Cabet.
En 1877, il opta pour la " jeune Icarie " et signa le Précis sur Icarie de Péron qui soulignait le caractère inéluctable de la scission. En octobre 1879, date à laquelle il figura au nombre des signataires de l’Acte de donation, Jérôme Laforgue, sa femme et leurs cinq enfants faisaient partie des membres de la « jeune Icarie ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163927, notice LAFORGUE Jérôme [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 17 septembre 2014, dernière modification le 2 novembre 2019.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Jules Prudhommeaux, Icarie et son fondateur Étienne Cabet, Paris, Cornély & cie, 1907 ; Robert P. Sutton, Les Icariens : The Utopian Dream in Europe and America, Urbana, University of Illinois Press, 1994 ; Dale Larsen (ed.), À History and Census of the Icarian Communities : Soldiers of Humanity, The National Icarian Heritage Society, sl, 1998, p. 226. — Note de Robert Sutton.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément