LAGOGUE Jean-Baptiste [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Né en France à la fin du XVIIIe siècle, Jean-Baptiste Lagogue participa aux campagnes napoléoniennes. En 1815, rendu à la vie civile, il s’installa comme menuisier. Il avait soixante ans passé quand Considerant conçut son projet d’implanter une colonie aux États-Unis, ce qui ne l’empêcha pas d’être parmi les premiers à partir pour le Texas.

Jean-Baptiste Lagogue arriva à Réunion en 1855, et fut chargé du jardin de la communauté. Il était très apprécié des enfants, auxquels il contait volontiers ses exploits militaires.

Dans le courant de l’année 1855, il fut rejoint à Réunion par sa fille et par son gendre Auguste Guillemet (voir ce nom).

Pendant la guerre de Sécession, révolté par le traitement infligé à son ami Girard (voir ce nom), Jean-Baptiste Lagogue se montra très hostile aux confédérés.
Jean-Baptiste Lagogue fut le premier colon fouriériste enterré dans le cimetière de Réunion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163933, notice LAGOGUE Jean-Baptiste [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 17 septembre 2014, dernière modification le 17 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : George H. Santerre, White Cliffs of Dallas. The Story of Réunion, the Old French Colony, Dallas, The Book Craft, 1955, p. 121.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément