LAVAT Jean-Baptiste [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Jean-Baptiste Lavat fit partie du dernier carré des Icariens marseillais. Il fut condamné à quinze jours de prison le 28 avril 1856 par le tribunal correctionnel de Marseille pour appartenance à une société secrète. Lors de l’enquête, Lavat annonça son intention de partir pour Icarie ; la police saisit d’ailleurs chez lui un reçu du bureau de la colonie icarienne à Paris, délivré par Béluze à la date du 10 juillet 1855, pour le versement de 600 F, qui représentaient une partie de son apport à la communauté, et un autre de 200 F daté du 22 décembre 1855 délivré cette fois par Louis Krolikowski. On découvrit aussi chez lui l’engagement, que Cabet faisait signer à tous les Icariens depuis 1848, d’adhérer sans retenue à toutes ses doctrines avant de rejoindre la communauté de Nauvoo (Illinois).

Mit-il ses projets à exécution ? Ce n’est pas impossible, puisque l’on retrouve en 1872 parmi les nombreux anciens d’Icarie membres ou sympathisants de la section française n° 14 de l’AIT de Saint Louis (Missouri) ayant versé de l’argent à différentes souscriptions au bénéfice des réfugiés de la Commune, des grévistes de Monthey (Suisse) et des veuves et orphelins des combattants de la Commune de Paris (sur la liste de Victor Coëffé) un L. Lavat et un M. Lavat. En 1875, un Lavat figurait encore parmi les abonnés au Bulletin de l’Union républicaine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164047, notice LAVAT Jean-Baptiste [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 18 septembre 2014, dernière modification le 18 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : AN, BB 30 416, doss. 1342, rapports du procureur général d’Aix au Garde des Sceaux datés des 11 mars, 14 mars et 3 mai1856 ; Le Socialiste, 20 janvier, 4 mai 1872, 23 février 1873 ; Bulletin de l’Union républicaine, 12 juin 1875 ; Note de François Fourn.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément