LEYDECKER Marie-Catherine [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarienne née à La Courneuve (Seine, aujourd’hui Seine-Saint-Denis) en 1810, Marie-Catherine Leydecker partit pour les États-Unis le 28 novembre 1848 avec le troisième Grand départ. Elle voyageait avec son époux Jacques et leur fille Dinaros, née à Paris le 9 octobre 1843.

Membre de la communauté de Nauvoo (Illinois), Marie-Catherine Leydecker travailla à l’atelier de repassage, et elle en fut la directrice durant quelques mois.

Les époux Leydecker quittèrent sans doute la colonie peu après l’automne 1854. En 1856, ils furent en effet au nombre des 76 anciens membres de la communauté signataires d’une pétition de soutien à l’opposition, dans laquelle étaient dénoncées les tendances « dominatrices [et] antidémocratiques » de Cabet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164301, notice LEYDECKER Marie-Catherine [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 21 septembre 2014, dernière modification le 21 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Federal census 1850 ; Le Populaire de 1841, 1er juillet 1849, 14 mars 1851 entre autres ; Colonie icarienne, 20 septembre, 27 septembre 1854 ; Revue icarienne, n° 1, octobre 1856 ; Dale Larsen (ed.), A History and Census of the Icarian Communities : Soldiers of Humanity, The National Icarian Heritage Society, sl, 1998, p. 109 ; Note de Robert Sutton.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément