MARCHAND Armel [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Né à Nauvoo (Illinois) le 27 avril 1854, Armel Marchand était le fils d’Alexis-Armel Marchand et de Marie-Virginie Descombes (voir ces noms).

En 1877, contrairement à son frère Alexis, Armel Marchand opta pour rester fidèle à la majorité de la Vieille Icarie, et il figura le 1er mai 1879 parmi les signataires de l’acte d’incorporation de la Nouvelle société icarienne. Il occupa au sein de la communauté diverses responsabilités : élu directeur de l’industrie en 1879, 1880 et 1882, il en fut également président et secrétaire-trésorier en 1883.

Ayant épousé Irma Frémont (avec qui il eut une fille et un garçon respectivement prénommés Marguerite et André), Armel Marchand quitta la communauté en mars 1884 avec ses beaux-parents pour aller s’installer à Creston (Iowa). Durant l’été 1889, il partit s’installer dans le Territoire du Washington. Il trouva du travail à Ellensburg, et fut rejoint quelques semaines plus tard par son frère Alexis.

Imitant son frère Alexis et Valmore Caillé, Armel Marchand s’installa lui aussi sur des terres ouvertes à la colonisation.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164454, notice MARCHAND Armel [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 23 septembre 2014, dernière modification le 23 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Souvenirs d’Alexis Marchand dictés à son fils Ernest, Cours Icarien, 1988, 5 p ; Jules Prudhommeaux, Icarie et son fondateur Étienne Cabet, Paris, Cornély & cie, 1907, p. 595, 597, 658 ; Marie Marchand-Ross, Child of Icaria, New York, City Printing Company, 1938, passim.

ICONOGRAPHIE : Robert P. Sutton, Les Icariens : The Utopian Dream in Europe and America, Urbana, University of Illinois Press, 1994, p. 86 (photo prise en 1857, avec ses parents et son frère Alexis).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément