MARTIN J. [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Ouvrier chaudronnier, membre de la section française n° 42 de West Hoboken (New Jersey), J. Martin plaça 20 cartes pour la tombola organisée en novembre 1872 au profit du Socialiste. Élu secrétaire de la section, il signa l’annonce de son auto-dissolution en mars suivant.

En juin 1876, il assista à la réunion convoquée par le centraliste Ancelin pour préparer l’accueil des délégués français à l’Exposition universelle de Philadelphie. Après un désaccord sur la question de savoir s’il fallait accepter de prendre langue avec les délégués qui avaient accepté les subsides gouvernementaux, il fit partie du comité dissident qui s’installa 102 Prince Street et qui ne rencontra que les membres des délégations « libres » (les autres membres de ce comité étaient D. Debuchy, B. Hubert, S. Dereure, Buard, Teissier et Frey).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164505, notice MARTIN J. [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 23 septembre 2014, dernière modification le 23 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Le Socialist, 17 novembre 1872, 2 mars 1873 ; Bulletin de l’Union républicaine, 20 juin 1876 ; Jacques Freymond (dir.), La Première Internationale. Recueil de documents, Genève Droz, 1974, t. IV, p. 681.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément