MERCIER Louis, Henri

Par Dominique Tantin

Né le 23 mai 1890 à Courtières (Deux-Sèvres), fusillé le 30 mai 1942 à Dijon (Côte-d’Or) ; gendarme retraité, secrétaire de mairie.

Marié, Louis Mercier résidait à Mazenay, commune de Saint-Sernin-du-Plain (Saône-et-Loire).
Il fut arrêté sur dénonciation le 1er mai 1942 par la Feldgendarmerie. Il détenait un pistolet de calibre 6,35 mm ainsi qu’un chargeur plein.
Il fut condamné à mort le 26 mai 1942 par le tribunal militaire de la Feldkommandantur 669 de Dijon pour « détention illégale d’armes » et fusillé à Dijon le 30 mai 1942 à 19 h 31.
Son nom est l’un des 126 inscrits sur le Mur des fusillés dans le quartier des Grésilles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164691, notice MERCIER Louis, Henri par Dominique Tantin, version mise en ligne le 24 mars 2015, dernière modification le 25 avril 2022.

Par Dominique Tantin

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément