COMMERCON Gaston, Lucien

Par Jean-Pierre Besse

Né le 29 juin 1895 au Mans (Sarthe), mort le 30 janvier 1944 à Vichy (Allier) ; garagiste ; résistant dans l’Allier ; membre du mouvement Combat.

Fils d’un distillateur, Gaston Commerçon était domicilié avec son épouse au lieu dit Motte aux morts à Saint-Prix (Allier). Mécanicien électricien de formation, il exploitait un garage de réparations automobiles à La Palisse (Allier).

Il avait participé à la Première Guerre mondiale à partir de décembre 1914 et avait été prisonnier du 15 mai 1915 au 11 décembre 1918. Il fut classé en affectation spéciale en mai 1935.

Chef cantonal du canton de La Palisse du mouvement Combat à partir de 1941, il participa personnellement à la libération de la prison de Riom, le 31 décembre 1943, de six détenus dont le gouverneur général des colonies Louveau. Il avait pour pseudonyme Pseudo Legrand Lucien.

Le 29 janvier 1944 la police allemande ou la Milice vinrent l’arrêter. Il tua une personne et en blessa deux mais blessé, il réussit à s’échapper et fut pris en charge par des camarades de combat et conduit à l’hôpital de Vichy où il mourut le 30 janvier.

Les forces de police découvrirent à son domicile un dépôt d’explosif et incendièrent sa maison.

Sa femme Germaine, née à Paris le 9 mai 1897, fut arrêtée et déportée le 18 avril 1944 à Ravensbrück où elle mourut.

Gaston Commerçon fut reconnu Mort pour la France le 23 mars 1945. Il fut homologué à titre posthume, en novembre 1963, lieutenant FFI.

Un monument fut érigé par souscription publique en 1946 à La Palisse.

Il existe une rue Gaston Commerçon à La Palisse et une rue Germaine Commerçon à Saint-Prix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164712, notice COMMERCON Gaston, Lucien par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 24 septembre 2014, dernière modification le 27 février 2020.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : DAVCC, Caen, dossier 21 P 327425. — SHD, DIMI, Bureau Résistance, dossier 16 P 139 591. — Gilles Lévy, Guide du maquis des hauts lieux de la Résistance d’Auvergne, Presses de la Cité, 1986. — État civil.
Photo

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément