BERTA Ferdinand

Par André Balent

Né le 19 octobre 1888 à Prades (Pyrénées-Orientales), mort le 6 juin 1969 à Vernégues (Bouches-du-Rhône) ; préparateur en pharmacie ; militant socialiste et syndicaliste CGT puis FO.

Ferdinand Berta était le fils d’un boulanger. Il fut un des fondateurs et animateurs de la section socialiste SFIO de Prades reconstituée en 1906 ; il en fut le secrétaire de 1912 à 1914. Le congrès de la Fédération (Saint-Paul-de-Fenouillet, 11 janvier 1914) l’élut à la commission administrative.

Mobilisé en 1915, il fut infirmier à Perpignan puis à Paris. Démobilisé en 1919, il adhéra à la 6e section socialiste de Paris. En 1920, il prit parti contre l’adhésion du PS à la IIIe Internationale. Après le congrès de Tours, il fut élu (1921) membre suppléant de la commission administrative permanente (CAP) de la SFIO.

Avant la Seconde Guerre mondiale, il fut élu secrétaire du syndicat CGT des préparateurs en pharmacie, à Carvin (Pas-de-Calais) où il se maria en octobre 1924 avec Paule Duflos. Il fut permanent de la Fédération FO des préparateurs en pharmacie.

Ferdinand Berta remplaça Fernand Orlhac, en fonction depuis la Libération, lors du décès de celui-ci en mars 1955. Il fut élu secrétaire général de la Fédération nationale des industries de la Pharmacie et de la Droguerie de France et des pays d’Outre-mer lors de son 4e congrès tenu en juillet 1956 à Paris.

Retraité en 1961 à Perpignan, il continua d’adhérer à la SFIO. De 1961 à 1967, il occupa le poste d’administrateur de la Caisse de retraite-pharmacie des Pyrénées-Orientales.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16473, notice BERTA Ferdinand par André Balent, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 25 juillet 2011.

Par André Balent

SOURCES : Le Socialiste des Pyrénées-Orientales. — Témoignage de son frère, M. Joseph Berta. — Document établi, au début des années 2000, par le Centre de documentation Gabriel Ventejol de la CGT-FO pour le compte du CODHOS (Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale). — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 31 mars 1955. — Informations transmises le 4 mai 2011 par Carole Salhi, de la Fédération FO de la Pharmacie. — Note de Louis Botella. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément