MIQUE [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Ami d’enfance de Considerant (selon ce dernier, « c’était le seul des colons avec lequel [il ait] des liens aussi affectueux et d’aussi longue date »), Mique partit pour rejoindre la colonie établie par ce dernier au Texas malgré l’interdiction que Considerant lui avait signifiée dans diverses lettres. Ayant laissé femme et enfant en Europe, il arriva à Réunion malade et blessé au pied, et fut sur le champ renvoyé à Dallas où il n’eut pas d’autre ressource que de vivre de la charité publique. Savardan, avec qui il avait eu des désaccords, le soigna.

Quelques semaines plus tard, Mique obtint de Considerant une avance qui lui permit de payer son retour en Europe. Considerant mit en avant ce cas personnel pour témoigner de la fermeté dont il avait fait preuve dans la conduite des affaires de Réunion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164764, notice MIQUE [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 25 septembre 2014, dernière modification le 25 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Victor Considerant, Du Texas, Paris, Libr. sociétaire, 1857, p. 56 ; A. Savardan, Un naufrage au Texas, Paris, Garnier, 1858, p. 112-115.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément