MONTCHAND Louis [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Mineur dans le comté de Golden (Montana), lecteur de La Tribune libre, Louis Montchand se félicita dans une correspondance adressée à ce journal de la tenue du congrès socialiste international de Paris en 1900.

Étant parti travailler à Blossburg (Montana), Louis Montchaud fut l’un des tout premiers abonnés de L’Union de travailleurs en mai 1901. En 1902, il déménagea une nouvelle fois pour s’installer à Clarkville (New Mexico). En décembre 1903, il envoya au journal la somme de 5 dollars correspondant à l’achat d’une action de la future coopérative de publication de l’hebdomadaire socialiste francophone ; il figura en conséquence au nombre des premiers actionnaires en mars suivant.

Lecteur fidèle et dévoué, Louis Montchand plaça en septembre 1904 pour 2 dollars 50 d’abonnements d’essai à 10¢, puis plusieurs abonnements en juillet de l’année suivante.

Réinstallé à Gallup (New Mexico) en 1906, Louis Montchand figura sur la liste des abonnés de L’Union des travailleurs jusqu’en août 1912 au moins.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164807, notice MONTCHAND Louis [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 25 septembre 2014, dernière modification le 25 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : La Tribune libre, 19 juin 1900 ; L’Union des travailleurs, 16 mai 1901, 18 décembre 1902, 17 décembre 1903, 31 mars, 29 septembre 1904, 20 juillet 1905, 12 avril 1906, 26 août 1909 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément