PAGEOT Thérèse, Joséphine [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarienne née à Revigny (Meuse) en 1811, Thérèse Pageot partit avec son mari pour les États-Unis le 21 novembre 1848 avec le troisième Grand départ et arriva à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 9 février 1849. Ils étaient accompagnés de leur fils Victor, Édouard (né à Revigny en 1838) et de deux fillettes, âgées l’une de 4 ans et l’autre de quelques semaines. Les deux enfants moururent en 1849 et 1850.

Les Pageot décidèrent de suivre les Icariens à Nauvoo (Illinois) en mars 1849. En juillet 1854, il furent détachés dans poste de l’Iowa, qu’ils gagnèrent avec leur fils Victor.

De retour à Nauvoo en 1856, ils prirent le parti de l’opposition à Cabet. Ils étaient toujours membres de la communauté en octobre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164990, notice PAGEOT Thérèse, Joséphine [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 26 septembre 2014, dernière modification le 26 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Federal census 1850 ; Colonie icarienne, 26 juillet 1854 ; Revue icarienne, n° 1, octobre 1856 ; Dale Larsen (ed.), A History and Census of the Icarian Communities : Soldiers of Humanity, The National Icarian Heritage Society, sl, 1998, p. 240 ; Notes de Robert Sutton et François Fourn.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément