PALANGUE Albert [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Mineur installé à Coffeen (Illinois), militant socialiste, Albert Palangue participa à la fête spontanée qui salua l’arrivée à Panama d’Arthur Corbizet (voir ce nom) autour du 10 octobre 1908. À cette occasion, il versa son écot à la collecte organisée au profit de L’Union des travailleurs. Une dizaine de jours plus tard, le 18 octobre, il assista chez Jules Morontin (voir ce nom) à Coffeen à une réunion des anciens membres de la CGT au cours de laquelle 2 dollars 75 furent de nouveau collectés pour l’hebdomadaire socialiste francophone.

En 1912, Albert Palangue avait déménagé à Norris (Illinois). Proche de la mouvance syndicaliste-révolutionnaire, il versa son écot à la collecte organisée fin mars par Louis Masneuf au profit des travailleurs de Lawrence (Massachusetts), en grève à l’appel des IWW pour « du pain et des roses » ; il participa également à la collecte effectuée quelques semaines plus tard pour hâter la libération des deux dirigeants wobblies Joe Ettor et Arturo Giovannitti.

Albert Palangue figurait toujours sur la liste des abonnés de L’Union des travailleurs en avril 1916.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164998, notice PALANGUE Albert [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 26 septembre 2014, dernière modification le 26 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 15 octobre, 29 octobre 1908, 4 avril, 1er août 1912, 29 avril 1915 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément