BRETIN Marcel

Par André Jeannet, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 30 décembre 1920 à Écuisses (Saône-et-Loire), exécuté sommairement le 26 août 1944 à La Loyère (aujourd’hui Fragnes-la-Loyère, Saône-et-Loire) ; chauffeur ; résistant FTPF.

Marcel Bretin était le fils de Marcel et Berthe Duvernois. Il était célibataire et domicilié à Montchanin-les-Mines (aujourd’hui Montchanin, Saône-et-Loire).

Chauffeur d’un médecin de Montchanin (Saône-et-Loire), Marcel Bretin était résistant du groupe FTPF "Estienne d’Orves" et du détachement FTPF "Clémenceau" de Montchanin-les-Mines de septembre 1943 au 13 mai 1944. Il participa à ce titre aux déraillements sur la ligne Montchanin-Chagny, au sabotage du canal du centre, à la distribution de tracts et de journaux clandestins et au passage de la ligne de démarcation par les personnes recherchées. Il fut membre des groupes francs du mouvement "Libération sud", avec le grade d’adjudant-chef, de novembre 1943 au 13 mai 1944 (Attestation par Lucie Aubrac en date du 28 février 1952). Il fit partie du maquis de Collonges-en-Charollais (Saône-et-Loire) du 1er janvier au 13 mai 1944.
Il fut arrêté le 13 mai 1944 à son domicile à Montchanin par la Gestapo et détenu à la prison de Chalon-sur-Saône comme interné résistant. Il sera extrait comme d’autres de sa cellule et fusillé à La Loyère le 26 août 1944, vers 11h15 au lieu-dit "le paquier de Condemène"

Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade d’adjudant chef des Forces françaises de l’intérieur (FFI), à la Résistance intérieur française (RIF) et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) [SHD Vincennes GR 16 P 89703].— .
Son nom figure sur le monument commémoratif 1939-1945, à Farges-lès-Chalon et sur la plaque commémorative des déportés et internés du canton de Montchanin, morts en déportation ou fusillés, à Monchanin (Saône-et-Loire)
.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165235, notice BRETIN Marcel par André Jeannet, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 18 octobre 2014, dernière modification le 5 mai 2019.

Par André Jeannet, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : André Jeannet, Mémorial de la Résistance en Saône-et-Loire. Biographie de résistants, Macon, 2005, JPM.— Le journal de Saône-et-Loire d’août 1994 Il y a 50 ans vingt-trois résistants tombaient à Fragnes et La Loyère et du 30 mars 2016 Que commémore le mémorial de La Loyère.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément