PROVOST Irma, Joséphine née DESABIEAUX [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot, Daniel Cahen

Née à à Charleroi (Hainaut) le 27 avril 1843, d’un père maître-batelier basé à Condé-sur l’Escaut (Nord), Irma Desabieaux partit avec ses parents et grands-parents à Saint-Denis (Seine, aujourd’hui Seine-Saint-Denis), où elle travailla comme blanchisseuse. Elle y rencontra Gustave Edmé Provost avec qui elle eut hors mariage une fille prénommée Blanche Alexandrine, née en 1865. Elle épousa Gustave Provost en octobre 1868, légitimant l’enfant, qui mourut cinq ans plus tard.
En 1874, le couple émigra aux États-Unis et s’installa à Detroit (Michigan), où, en 1875, naquit leur seconde fille, Cécilia Lucia (1875-1850). L’année suivante, ils déménagèrent pour s’installer à San Francisco (Californie), où leur troisième fille, Adeline Martha (1880-1964), naquit en 1889.
Irma et Gustave Provost figurèrent parmi les vingt premiers signataires de la charte d’Icaria-Speranza début 1883. Ils s’y installèrent la même année, mais leur fils, prénommé Jules, vint au monde à San Francisco. C’est dans cette même ville que les Provost repartirent s’installer après la dissolution de la communauté en 1886.
Après un passage à Geyserville (comté de Sonoma, Californie), Irma Provost mourut le 2 janvier 1913 à Berkeley (comté d’Alameda, Californie), onze ans après la disparition de son mari.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165330, notice PROVOST Irma, Joséphine née DESABIEAUX [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, Daniel Cahen, version mise en ligne le 29 septembre 2014, dernière modification le 3 février 2020.

Par Michel Cordillot, Daniel Cahen

SOURCES : Jules Prudhommeaux, Icarie et son fondateur Étienne Cabet, Paris, Cornély & cie, 1907, p. 578 ; Dale Larsen (ed.), A History and Census of the Icarian Communities : Soldiers of Humanity, The National Icarian Heritage Society, sl, 1998, p. 294 ; Notes de Robert Sutton et Daniel Cahen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément