RICHIR Valentin [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Fin janvier 1904, peu après son arrivée aux États-Unis, Valentin Richir travaillait à Hopewell (Pennsylvanie). Ayant rencontré Louis Goaziou à Boniface, il lui raconta comment il avait été berné par un agent qui lui avait promis monts et merveilles. Il était tellement écœuré qu’il était prêt à retourner en France. Goaziou l’en dissuada et l’abonna à L’Union des travailleurs. Il en fut durant plus de deux années et demie un lecteur assidu.

Valentin Richir décéda à Hawk Run (Pennsylvanie) à l’automne 1906, laissant une veuve et six filles (une septième naquit après sa mort). Les militants socialistes de cette ville organisèrent un bal de solidarité au profit de sa famille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165499, notice RICHIR Valentin [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 30 septembre 2014, dernière modification le 30 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 28 janvier, 4 février 1904, 28 décembre 1905, 18 octobre 1906 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément