BERTRAND Renée [BERTRAND Renée-Danièle, Edmonde], épouse Guidicelli

Par Jacques Girault

Née le 23 mars 1940 aux Vans (Ardèche) ; institutrice ; militante communiste du Vaucluse ; adjointe au maire de Sorgues (1965-1971).

Son père étant prisonnier en Allemagne, Renée Bertrand fut élevée chez ses grands-parents maternels. Ses parents, sympathisants communistes, vinrent habiter Avignon (Vaucluse) après la guerre. Son père, originaire du Gard, employé aux chemins de fer, était protestant non pratiquant. Sa mère, née Marie-Jeanne Debaulieu, le 25 avril 1917 à Confolens (Charente), était catholique. Ils avaient six enfants.

Renée Bertrand fut baptisée vers dix ans au temple, y fit la communion et y enseigna le catéchisme. Ayant rejoint un groupe de jeunes protestants, « Les Grillons », elle devint cheftaine du groupe des cadettes de l’Alliance des équipes unionistes de France (1954-1959). Elle perdit ensuite la foi et cessa toute pratique.

Titulaire du baccalauréat « sciences-expérimentales », elle commença des suppléances d’institutrice à Entraîgues en 1960. Devenue remplaçante, stagiaire à l’École normale d’institutrices, elle adhéra à l’Union des jeunes filles de France en 1960 et fut le secrétaire d’un foyer de cette organisation.

Renée Bertrand effectua des remplacements dans diverses écoles du département (Avignon, Travaillan notamment). Reçue au certificat d’aptitude pédagogique en 1962, elle fut titularisée à Sorgues en 1964-1965. Après avoir enseigné à l’école de filles puis à l’école Maillande A, elle obtint la direction de l’école Maillande B en 1974.

Mariée en décembre 1966 à Sorgues (Vaucluse) avec François Guidicelli, receveur au péage d’autoroute, séparée en 1982, divorcée en 1985, Renée Bertand obtint en 1982 sa mutation pour l’école des Rotondes à Avignon où elle eut pour le première fois un quart de décharge d’enseignement. Dix ans plus tard, elle devint directrice de l’école Monclar à Avignon. En 1995, elle retourna à Sorgues, déchargée d’enseignement, à la tête de l’école Jean Jaurès de seize classes où elle resta jusqu’à sa retraite en 1999.

Renée Bertrand adhéra en 1962 au Parti communiste français. En 1964, elle créa un groupe de jeunes communistes à Orange. Elle devint membre du comité de la section communiste Avignon-banlieue tout en étant membre du bureau départemental de l’Union des femmes françaises. Elle entra au comité de la fédération communiste du Vaucluse en 1964 et y resta jusqu’en 1968.

En mars 1965, elle fut élue conseillère municipale puis, le 10 avril, sixième adjointe au maire de Sorgues. Elle fit partie des commissions de la jeunesse et des sports, de l’instruction publique et des affaires culturelles. Elle s’occupa de la création d’une piscine, d’une maison de jeunes, d’une salle des fêtes et d’un deuxième collège. Elle ne se représenta pas pour des raisons personnelles en 1971.

Renée Bertrand militait dans les rangs du Syndicat national des instituteurs depuis 1961. Elle passa en 1994 au SNUipp et participa à toutes ses actions.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16554, notice BERTRAND Renée [BERTRAND Renée-Danièle, Edmonde], épouse Guidicelli par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 20 mars 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives Mun. Sorgues (Madame Conti-Paquin). — Archives comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément