RODRIGUEZ Juan

Par Julien Lucchini

Né le 25 août 1909 à Madrid (Espagne), fusillé comme otage le 21 septembre 1942 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ;nationalité espagnole ; mécanicien ; militant communiste ; combattant républicain ; résistant membre des FTP-MOI.

Juan Rodriguez demeurait à Cenon (Gironde). Il travaillait comme mécanicien chez Renault au Bouscat. Il combattit dans les rangs de l’Armée républicaine. Naturalisé français selon certaines sources, il possédait pourtant une carte de séjour. Sa femme et sa fille résidaient en Espagne.

Il fut arrêté à Bordeaux le 21 août 1942 pour activité de propagande communiste avec des compatriotes espagnols et actes de résistance (propagande). Son dossier mentionne son appartenance à un groupe de lutte armée clandestin.

Incarcéré au fort du Hâ ou au camp de Mérignac, il a été fusillé le 21 septembre 1942 comme otage en représailles à l’attentat du cinéma Rex à Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165694, notice RODRIGUEZ Juan par Julien Lucchini, version mise en ligne le 2 octobre 2014, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Julien Lucchini

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty). – René Terrisse, Face aux pelotons nazis : Souge, le Mont-Valérien du Bordelais, Aubéron, 2000.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément