EDENWALD Éric

Par Léon Strauss

Né le 27 décembre 1909 à Colmar (Haute-Alsace annexée), exécuté le 5 mai 1944 au camp de Dachau (Allemagne) ; policier à Colmar (Haut-Rhin) ; résistant ; condamné à mort le 11 janvier 1944.

Il était inspecteur de la police municipale de Colmar, resté en poste au sein de l’administration allemande en Alsace annexée de fait. Avec ses collègues, Frédéric Hunsinger et Alphonse Hurth, il fournissait des faux papiers, il informait les résistants et s’engagea même directement dans le réseau Famille Martin des Forces françaises combattantes (FFC). Arrêté, ainsi qu’Hunsinger, le 17 avril 1943 et accusé d’avoir aidé des prisonniers de guerre français à s’évader, il fut interné le 28 avril au camp de Schirmeck (Bas-Rhin), il fut condamné à mort, de même qu’Hunsinger le 11 janvier 1944 par le SS- und Polizeigericht (tribunal des SS et la police) de Munich. Un avocat colmarien s’adressa directement à Himmler par l’intermédiaire d’une comtesse allemande. Celui-ci répondit qu’il examinerait avec grande bienveillance leur recours en grâce. Le 5 mai 1944, ils furent pourtant exécutés à Dachau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165783, notice EDENWALD Éric par Léon Strauss, version mise en ligne le 3 octobre 2014, dernière modification le 13 avril 2017.

Par Léon Strauss

SOURCES : Marie-Joseph Bopp, L’Alsace sous l’occupation allemande, Le Puy, 1945, p. 275. – www.calixonet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément