SAALA Émile [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Militant socialiste demeurant à Carona (Kansas), Émile Saala s’abonna à L’Union des travailleurs en avril 1908. Cofondateur deux mois plus tard de la section locale du PSA (qui comptait 27 adhérents), il fut élu membre du comité chargé de la littérature. Lecteur dévoué et généreux, il versa à de nombreuses reprises son écot à la souscription permanente ouverte par l’hebdomadaire socialiste francophone au cours des années suivantes. Il participa également à la collecte qui fut organisée fin octobre 1910 lors d’une soirée chez Lemaire après que Bavard eut chanté une chanson ; cette collecte rapporta au total 3 dollars.

En 1910, Émile Saala fut l’un des fondateurs de la coopérative « strictement » socialiste L’Espérance et fut élu membre de son conseil d’administration. À ce titre, il cosigna en novembre 1911 un appel à la fondation d’une fédération des coopératives.
Émile Saala figurait toujours sur la liste des abonnés de L’Union des travailleurs début 1912.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165833, notice SAALA Émile [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 6 octobre 2014, dernière modification le 6 octobre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 9 avril, 18 juin, 23 juillet 1908, 22 avril, 4 novembre 1909, 28 avril, 3 novembre 1910, 23 février, 9 mars, 20 avril, 2 novembre 1911 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément