SAINTON [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarien originaire de Toulouse, cordonnier, Sainton était membre de la communauté de Nauvoo (Illinois) en juillet 1854. Il y travaillait à l’extraction du charbon.

En 1856, Sainton se rangea derrière la minorité restée fidèle à Cabet, et il vota en faveur de ce dernier le 12 mai 1856. Il partit à Saint Louis (Missouri) avec le dernier carré des fidèles et fut membre de la communauté de Cheltenham. Peu après le début de la guerre de Sécession, il s’engagea dans les rangs de l’armée de l’Union, apportant du même coup une source de financement appréciable à la communauté.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165844, notice SAINTON [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 6 octobre 2014, dernière modification le 6 octobre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Colonie icarienne, 26 juillet, 27 septembre 1854 ; Jules Prudhommeaux, Icarie et son fondateur Étienne Cabet, Paris, Cornély & cie, 1907, p. 459 ; Fernand Rude, « Allons en Icarie ». Deux ouvriers viennois aux États-Unis en 1855, Grenoble, PUG, 1980, p. 172.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément