SAIVE Olivier [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Militant socialiste français émigré aux États-Unis, Olivier Saive se fit importateur d’huile et s’installa à Cambridge (Ohio). Tout en effectuant des tournées de prospection commerciale, il se mit en devoir de trouver des nouveaux abonnés à L’Union des travailleurs. En janvier 1905, il plaça ainsi 5 abonnements à l’hebdomadaire socialiste francophone, qu’il contribuait par ailleurs à faire vivre en lui donnant des publicités payantes. Au cours des mois suivants il trouva encore quelques abonnés et passa une commande de livres.

Dénoncé comme escroc début janvier 1907, Olivier Saive se vit aussitôt retirer le droit de collecter des abonnements. Quelque temps plus tard, il se plaignit amèrement dans une correspondance adressée à la rédaction de l’hebdomadaire socialiste francophone, que cette décision avait suffi à ruiner son commerce en le rendant suspect aux yeux de la clientèle de langue française.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165846, notice SAIVE Olivier [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 6 octobre 2014, dernière modification le 6 octobre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 2 février, 23 février, 19 octobre 1905, 10 janvier, 31 janvier 1907 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément