KOULMANN Albert

Par Daniel Grason

Né le 31 octobre 1911 à Strasbourg (Bas-Rhin), fusillé le 15 mars 1944 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; pâtissier ; résistant membre du réseau Turma-Vengeance.

Fils de Claire Koulmann, femme de chambre, Albert Koulmann était dans le même groupe de résistants que Bernard Chevignard et Michel Pelletier. Il participa à une opération où un soldat allemand fut tué. Arrêté fin août 1943, il fut incarcéré au fort de Romainville (Seine, Seine-Saint-Denis). Il comparut le 3 mars 1944 devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.).
Condamné à mort pour « intelligence avec l’ennemi » et pour « acte de terrorisme », il fut passé par les armes de 15 mars 1944 à 10 h 17 au Mont-Valérien. Son inhumation eut lieu au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne). Albert Koulman, probablement Juif alsacien, figure sur le site du Centre de documentation juif contemporain (CDJC).
L’Office national des anciens combattants de Caen lui attribua le 4 juillet 2013 la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166209, notice KOULMANN Albert par Daniel Grason, version mise en ligne le 7 octobre 2014, dernière modification le 20 novembre 2020.

Par Daniel Grason

SOURCES : DAVCC, Caen, Boîte 5 / B VIII 5, Liste S 1744-151/44 (Notes Thomas Pouty). – Site Internet Mémoire des Hommes. – Site Internet CDJC. – État civil, Strasbourg.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément