ROLLAND Jean Marie

Par Alain Prigent

Né le 9 avril 1886 à Plussulien (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), décédé le 12 juin 1944 à Buchenwald (Allemagne) ; cantonnier ; militant du PC clandestin des Côtes-du-Nord.

Jean Marie Rolland était le fils d’Yves Rolland, sabotier, et de Rosaline Quéré, sabotière. Il épousa Pauline Marigot le 17 janvier 1920 à Saint-Caradec (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor). Cantonnier à Rostrenen, père de deux enfants, il était adhérent du PC depuis 1936. En 1942, il était responsable du triangle clandestin de Rostrenen, en contact avec François Penhoat et Jean Le Floch. Il fut mis en contact avec Antoine, Jaen Jouneau, puis avec Léon Renard, responsables du PC clandestin.
Après la traîtrise de Renard, il fut arrêté le 9 août 1943 à Rostrenen par la SPAC (section de protection anticommuniste) dans le cadre d’une très vaste opération de démantèlement de l’organisation clandestine du PC. Incarcéré à Saint-Brieuc, il fut interné à la prison Jacques Cartier à Rennes. Interné au camp de Royalieu à Compiègne du 1er avril 1944 au 27 avril 1944, il fit partie le 27 avril 1944 du convoi dit « des tatoués ». Arrivé à Auschwitz le 30 avril 1944, matricule 186345, il fut ensuite avec ses camarades déporté à Buchenwald, matricule 53-132. Malade du cœur, il décéda quelques semaines après son arrivée au camp. Son épouse témoigna à charge contre Léon Renard lors de son procès en 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166301, notice ROLLAND Jean Marie par Alain Prigent, version mise en ligne le 8 octobre 2014, dernière modification le 8 octobre 2014.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. dép. Côtes d’Armor 1043W32, activité du PCF (1940-1944). —Arch. dép. Ille-et-Vilaine 213W68, dossier de la Cour de Justice de Rennes, Procès Léon Renard, juin 1946. —Marie Pierre et Pierre Klein, Les déportés des Côtes-du-Nord, livre mémorial, 2007. —Alain Prigent, Histoire des communistes des Côtes-du-Nord (1920-1945), Saint-Brieuc, 2000. —Alain Prigent, La SPAC contre le PCF clandestin, Les Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, N°6/7, 1998.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément