BEUGNON Colette [née PAIN Colette, Marcelle]

Par Jacques Girault

Née le 12 juin 1925 à Montsoreau (Maine-et-Loire) ; morte le 15 février 2014 à Angers (Maine-et-Loire) ; institutrice ; responsable syndicale ; militante communiste dans le Maine-et-Loire.

Fille d’un mutilé de guerre, devenu facteur rural, sympathisant communiste, qui avait neuf enfants, Colette Pain fréquenta le cours complémentaire de Baugé (1939-1942), puis le collège de Saumur et entra à l’École normale d’institutrices d’Angers en 1943. Titulaire de baccalauréat « philosophie », elle effectua une quatrième année à l’École normale de Rennes.

Membre de l’Union de la jeunesse républicaine de France en 1945, elle fut la responsable fédérale à Angers (1946-1947) puis membre du bureau fédéral à Rennes (1947-1948). Elle participa au festival mondial de la Jeunesse en Tchécoslovaquie en 1947.

Elle épousa exclusivement civilement en décembre 1949 à Longué (Maine-et-Loire) Albert Beugnon, instituteur, fils d’un contrôleur des contributions indirectes et d’une employée de bureau. Leurs trois enfants ne reçurent aucun sacrement religieux.

institutrice à Varennes, comme son mari, elle opta pour enseigner vers l’enfance inadaptée puis les classes de perfectionnement et une section d’éducation spécialisée à Angers où elle prit sa retraite en 1978.

Membre du Parti communiste français en 1951, elle réadhéra avec son mari en 1954. Admise au stage central pour instituteurs en 1955 et en 1957, elle y participa en septembre 1958. Elle suivit en outre une école d’un mois. Secrétaire de cellule, de section, elle fut membre du comité (1961), du bureau (1962-1970), puis à nouveau du comité (1970-1974, retrait pour des raisons de santé), de la fédération communiste du Maine-et-Loire. Elle y fut tour à tour responsable du travail en direction des femmes puis en direction des enseignants. Elle fut candidate au Conseil général dans le canton de Longue en 1970.

Secrétaire départementale de l’Union des femmes françaises au début des années 1960, elle était aussi membre des Amis de la Nature (FSGT) et des Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active. Elle encadra avec son mari de nombreuses colonies de vacances.

Militante du Syndicat national des instituteurs depuis 1946, membre du conseil syndical de la section départementale, elle siégea à la Commission administrative paritaire départementale, au Comité technique paritaire et au Conseil départemental de l’enseignement primaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16631, notice BEUGNON Colette [née PAIN Colette, Marcelle] par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 23 décembre 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément