VAYSSADE Auguste [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Militant installé à San Francisco (Californie), Auguste Vayssade s’abonna à L’Union des travailleurs en juillet 1904. En correspondance régulière avec la rédaction, il apporta son témoignage sur l’état de la ville après le terrible tremblement de terre qui la détruisit en 1906. Il annonça la destruction totale de la bibliothèque socialiste et la perte de centaines de volumes qui y étaient conservés.

En mars 1907, il fut l’un des trois organisateurs de la collecte lancée à San Francisco au bénéfice des ouvriers cordonniers de Fougères (Ille-et-Vilaine) alors en grève, collecte qui produisit au total 45 dollars 75. Il passa également une commande de littérature socialiste par l’intermédiaire du journal, et il donna un compte-rendu des grèves et manifestations qui marquèrent la célébration du Premier mai à San Francisco en 1907.

Au chômage durant sept mois à compter de février 1909, ce lecteur dévoué et généreux de l’hebdomadaire socialiste francophone dut se résoudre à aller chercher du travail à la mine de Stone Cañon, près de Monterey (Californie) début septembre 1909. Il y fut tué quelques jours plus tard par un coup de grisou avec six autres mineurs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166314, notice VAYSSADE Auguste [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 8 octobre 2014, dernière modification le 8 octobre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 7 juillet 1904, 20 juillet, 10 août 1905, 27 septembre 1906, 28 mars, 23 mai, 29 août, 5 septembre 1907, 23 septembre 1909 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément