ZERMAN [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Ancien capitaine de la Garde républicaine, Zerman fit l’objet d’une condamnation par une Commission mixte au lendemain du 2 décembre 1851. Réfugié à San Francisco (Californie), il était l’objet d’une surveillance attentive de la part du consul en poste dans cette ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166505, notice ZERMAN [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 10 octobre 2014, dernière modification le 10 octobre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : Charles Clerc, Les Républicains de langue française aux États-Unis, 1848-1871, Thèse, Univ. Paris XIII, 2001, p. 100.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément