VIEUBANT Marcel, Adrien

Par Daniel Grason

Né le 6 juillet 1911 à Boulogne-Billancourt (Seine, Hauts-de-Seine), fusillé le 27 mai 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; cantonnier à la Ville de Paris.

Marié, père d’un enfant, Marcel Vieubant demeurait à Paris (XIVe arr.). Il participait à la Défense passive. Il fut suspecté de mener des activités clandestines en faveur du Parti communiste et la police perquisitionna son domicile le 4 mai 1942 ; un pistolet automatique fut saisi.
Livré aux autorités d’occupation, Marcel Vieubant fut incarcéré le jour même à la prison du Cherche-Midi (VIe arr.) qu’elles administraient. Il comparut le 20 mai devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Condamné à mort pour « détention d’armes », il fut passé par les armes le 27 mai 1942 à 16 h 30 au Mont-Valérien. Son inhumation eut lieu au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166556, notice VIEUBANT Marcel, Adrien par Daniel Grason, version mise en ligne le 13 octobre 2014, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Daniel Grason

SOURCES : DAVCC, Caen, Boîte 5 / B VIII 3, Liste S 1744-294/42 (Notes Thomas Pouty). – Site Internet Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément