LIMOUSIN Antoine

Par Jean Maitron

Ouvrier passementier ; adhérent de l’AIT à Paris.

« Garantiste, c’est-à-dire fort rapproché des mutuellistes » (B. Malon, La Revue socialiste), il assista avec Perrachon et Tolain au meeting londonien du 22 juillet 1863 en faveur de la Pologne. Une année plus tard, le 28 septembre 1864, il était également présent au meeting de Saint Martin’s Hall qui marqua la fondation de la Première Internationale, et il fut désigné au poste de secrétaire-correspondant pour Paris. « Peu après la fondation [de l’Internationale] — écrit E. E. Fribourg — la mauvaise santé de M. A. Limousin l’obligea à se faire suppléer par son fils Charles Limousin ».

Le 1er novembre 1865, il fonda, avec quelques dizaines d’autres citoyens, « L’Association coopérative d’approvisionnement et de consommation de Belleville-Paris », société dont l’existence fut brève.

Antoine Limousin se retira de l’Internationale en 1866, selon B. Malon.

Il est le père de Charles Limousin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166569, notice LIMOUSIN Antoine par Jean Maitron, version mise en ligne le 14 octobre 2014, dernière modification le 27 décembre 2019.

Par Jean Maitron

SOURCES : E. E. Fribourg, L’Association internationale des travailleurs, Paris, 1871. — J. Gaumont, Histoire générale de la coopération en France, t. I, pp. 499-500. — La Revue socialiste, n° 27, mars 1887, article de B. Malon, cf. p. 224, n. 2. — Minutes..., op. cit., 1er volume.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément