CASTANIER Jules Pierre

Par Gilles Pichavant

Né le 1er octobre 1846 à Beaucaire (Gard), mort le 31 janvier 1911 au Havre (Seine-inférieure, Seine-Maritime) ; menuisier, ouvrier du port ; syndicaliste CGT au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; socialiste.

Jules Castagnier, menuisier sur le porte du Havre, se maria, le 22 décembre 1880 au Havre, avec Augustine Prévost, couturière. Ils eurent au moins deux enfants.

D’après le numéro du 1er février 1911 de Vérité, Jules Castagnier militait dans les organisations syndicales du Havre depuis 1892.

Lorsqu’en novembre 1910, l’Union des syndicats du Havre décida de créer un dispensaire pour les syndiqués du Havre, il participa à la constitution de la société civile immobilière dont les statuts furent déposés le 22 novembre 1910 par Camille Geeroms, et René Votte. Le fonds social était de 24 500 francs, divisés en 245 parts. Les autres associés, représentant leurs organisations syndicales, étaient Ernest Boursier, Gabriel Buchet, Achille Delaunay, Eugène Confais, Hilaire Fauquet, Édouard Follain, Hilaire Fouache, Charles Hélène, Jules Lecène, Isidore Le Goff, Camille Monplé, Paul Mourgue, Maxime Nicolas, et Marcel Verdière, tous militants de l’Union des syndicats du Havre. Jules Castanier était porteur de 23 parts sur les 245 de la société civile.

Le jeudi 26 janvier 1911, il eut une attaque cérébrale en pleine réunion, à la suite de laquelle il dût s’aliter. Il décéda le 31 janvier suivant.

A la veille de son décès, il était trésorier permanent du syndicat des ouvriers du port du Havre, membre délégué à l’Union des syndicats, membre de la coopérative l’Indépendante, membre de la Société civile du Dispensaire de l’Union des syndicats, membre de l’imprimerie coopérative l’Union, ainsi que membre du parti socialiste unifié.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166571, notice CASTANIER Jules Pierre par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 14 octobre 2014, dernière modification le 15 octobre 2014.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Arch. Mun. du Havre, 4Mi 769/770 microfilms du journal Vérités. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément