BOGAERT Edmond.

Par Jean-Louis Delaet

Charleroi (pr. Hainaut, arr. Charleroi), 3 avril 1861 – Liège (pr. et arr. Liège), 7 avril 1930. Avocat, libéral puis socialiste, conseiller communal de Charleroi, conseiller provincial du Hainaut.

Avocat inscrit au Barreau de Charleroi, Edmond Bogaert est l’un des défenseurs des accusés lors du procès dit du « Grand complot » aux assises du Hainaut. Deuxième au poll du cercle libéral de Charleroi en vue des élections communales, derrière Jules Audent, il est délégué au deuxième Congrès progressiste du 25 décembre 1890 pour le canton de Charleroi. Bogaert siège au conseil communal en 1891 mais démissionne en 1892.

Le 25 septembre 1892, Edmond Bogaert prononce un discours lors de l’inauguration de la Maison du peuple de Montignies-sur-Sambre (aujourd’hui Charleroi, pr. Hainaut, arr. Charleroi) ce qui ne l’empêche pas d’assumer pendant quelques mois la présidence de l’Association libérale du canton de Charleroi en mai 1893, souhaitant la convertir au progressisme. Élu conseiller provincial du canton de Charleroi en 1892, il rompt, quelque temps après, avec ses amis libéraux et se présente le 28 octobre 1894 sur la liste démocrate socialiste aux élections provinciales partielles. Il est réélu mais démissionne en 1896.

Edmond Bogaert collabore aux journaux suivants : Le Cri du peuple, dont le premier numéro paraît le 1er mai 1895, qui se réclame de la Fédération démocratique de Charleroi, et à l’Organe wallon. Ce dernier lance un appel le 19 juin 1895 pour que les progressistes quittent le Parti libéral pour se joindre à la Fédération démocratique en vue des élections communales. Bogaert s’adresse à ceux qui « ont généreusement fait de louables efforts dans leur congrès pour donner au parti libéral une note plus accentuée, montrer que les questions ouvrières devaient avoir le premier rang et reconnaître l’impérieuse nécessité de rechercher les moyens propres à faire disparaître les misères et les inégalités. » En mars 1895, il participe à un arbitrage entre ouvriers et patrons verriers aux côtés de Paul Pastur*.

Edmond Bogaert s’installe à Liège (pr. et arr. Liège) le 22 juillet 1896.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166673, notice BOGAERT Edmond. par Jean-Louis Delaet, version mise en ligne le 16 octobre 2014, dernière modification le 25 octobre 2020.

Par Jean-Louis Delaet

SOURCES : Journal de Charleroi, 9 octobre 1890 ; 25 décembre 1890 et 26 septembre 1892 – Le Cri du peuple, 1er mai 1895 – Organe wallon, 19 juin 1895 – BERTRAND L., Histoire de la démocratie et du socialisme en Belgique depuis 1830, t. 2, Bruxelles, 1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément