BOSMANS Henri. [Belgique]

Par Jean-Louis Delaet

Gilly (aujourd’hui commune de Charleroi, pr. Hainaut, arr. Charleroi), 8 mars 1873 − Châtelineau (aujourd’hui commune de Châtelet, pr. Hainaut, arr. Charleroi), 20 juin 1914. Ouvrier mineur puis employé de coopérative, membre de la Chevalerie du travail, fondateur de plusieurs organisations socialistes (coopérative, mutualité), fils de Pierre Bosmans et frère de François et de Zénon Bosmans.

Henri Bosmans entre à l’âge de douze ans au charbonnage du Bois communal à Fleurus (pr. Hainaut, arr. Charleroi). Il participe quatre ans plus tard, en 1889, aux côtés de son père, Pierre, et de son frère, François, à la création de l’union des mineurs, Les Frères réunis de Châtelineau. Avec d’autres jeunes gens, il forme l’année suivante un groupe intitulé Les Jeunes chevaliers du travail.

Rien de la vie des autres groupes attachés à la Maison du peuple de Châtelineau, créée le 30 août 1891, n’est étranger à Henri Bosmans. Il est fondateur, en 1896, de la caisse de secours mutuels et, en 1901, de la coopérative L’Avenir. Pendant dix ans, il est délégué de l’union des mineurs au Comité fédéral de la Chevalerie du travail - Fédération des mineurs du bassin de Charleroi.

Remarqué pour ses qualités de solidarité, Henri Bosmans devient, en 1901, employé à la coopérative La Concorde de Roux. Deux ans plus tard, la députation permanente du Hainaut le nomme membre du Comité de patronage des habitations ouvrières du canton de Châtelet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166684, notice BOSMANS Henri. [Belgique] par Jean-Louis Delaet, version mise en ligne le 16 octobre 2014, dernière modification le 26 mars 2024.

Par Jean-Louis Delaet

SOURCES : Journal de Charleroi, 26 juin 1914 − DUQUESNE F., Histoire de la société coopérative de Roux, Gand, 1908, p. 72-73.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable