PAGE Jean, René

Par Annie Pennetier

Né le 5 juin 1923 à La Machine (Nièvre), fusillé le 5 mai 1944 à Nevers (Nièvre) ; ouvrier métallurgiste ; résistant FTPF.

Fils de Casimir Page, mineur, et de Adine Latrasse, sans profession, Jean Page, domicilié à La Machine, cité Sainte-Marie, travaillait comme ouvrier métallurgiste.
Arrêté par les autorités allemandes, emprisonné à Nevers, il fut condamné à mort par le tribunal de la ville FK 568, le 4 mai 1944, pour actes de franc-tireur. Le lendemain, il a été fusillé sur le champ de tir de Nevers à Challuy, avec ses camarades Antoine Grillot, Désiré Bollengier, Edmond Gmerek et Maurice Niot à 21 h 05.
Il fut inhumé dans le cimetière de La Machine où une rue porte son nom.
Son nom est inscrit sur le monument aux morts de La Machine où une rue porte son nom et sur le monument en hommage aux 32 fusillés à Nevers.

Nevers, champ de tir de Challuy (12 janvier 1942-30 juin 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166749, notice PAGE Jean, René par Annie Pennetier, version mise en ligne le 4 novembre 2014, dernière modification le 14 juin 2020.

Par Annie Pennetier

SOURCES : AVCC, Caen, BIII (Notes Thomas Pouty). — MemorialGenweb . — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément