TARIS Étienne

Par Julien Lucchini

Né le 6 décembre 1909 à Biganos (Gironde), fusillé comme otage le 21 septembre 1942 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ; ajusteur ; militant communiste dans la clandestinité ; résistant.

Étienne Taris
Étienne Taris

Fils de Jean Taris, journalier, et de Jeanne Dessis, tailleuse, Étienne Taris, marié le 22 juin 1937 à Lorient (Morbihan) avec Adrienne Le Corre, était ajusteur et demeurait à Bordeaux (Gironde). Il avait adhéré au Parti communiste vers 1936 et travailla à l’Atelier industriel de l’aéronautique (AIA). Trésorier de cellule avant guerre, il poursuivit son activité militante dans la clandestinité. Il semble que celle-ci ait consisté pour partie à centraliser les fonds destinés à venir en aide aux familles des fusillés et emprisonnés.
Étienne Taris fut arrêté à Bordeaux. Considéré comme « communiste de longue date et membre du PCF illégal », il était accusé de militer à la cellule d’entreprise de l’usine AIA, usine d’armement, de payer sa cotisation, de distribuer des tracts et d’assurer la responsabilité de « caissier de sa cellule ».
Incarcéré au fort du Hâ ou au camp de Mérignac, il fut désigné comme otage par les autorités allemandes, qui le fusillèrent comme tel le 21 septembre 1942 au camp de Souge, en représailles à l’attentat du cinéma Rex, à Paris, en septembre 1942.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166832, notice TARIS Étienne par Julien Lucchini, version mise en ligne le 5 novembre 2014, dernière modification le 30 décembre 2020.

Par Julien Lucchini

Étienne Taris
Étienne Taris

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty). – René Terrisse, Face aux pelotons nazis. Souge, le Mont-Valérien du Bordelais, Aubéron, 2000. – Comité du souvenir des fusillés de Souge, Les 256 de Souge, pp. 119-120. — Site de Souge – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément