ROUX Clément, Léon

Par Jacques Girault, Jean-Marie Guillon

Né le 15 mars 1893 à Bargemon (Var), mort le 10 septembre1965 à Fayence (Var) ; officier ; résistant ; maire socialiste de Mons (Var), conseiller général (1945-1964).

Fils de fermiers nés à Fayence, Clément Roux, chef de bataillon de l’Infanterie coloniale, était mutilé à 100 %. Décoré de la Croix de guerre et de la Légion d’honneur (dont il devint officier en 1937), il se maria en janvier 1920 à Grasse (Alpes-Maritimes). Retraité en 1933, il fut le fondateur de la Fédération des officiers républicains des Alpes-Maritimes en 1935. Franc-maçon (Grand Orient), il était le vice-président de la Ligue des Droits de l’Homme à Nice (Alpes-Maritimes). Socialiste SFIO, militant en faveur du Front populaire, il fut élu conseiller municipal à Grasse. Il participa à la reconstitution clandestine de la franc-maçonnerie à Saint-Raphaël (Var) où il résidait. Membre de “Franc Tireur“ et de “Combat“, il devint chef cantonal de l’Armée Secrète. Arrêté par les Italiens le 13 juillet 1943, interné à Embrun (Hautes-Alpes) jusqu’en septembre, il se réfugia à Mons à sa libération, où il hébergea des clandestins et aida au camouflage de réfractaires et au ravitaillement du maquis Vallier. Arrêté le 5 mai 1944 par la Gestapo de Draguignan avec son fils, déserteur des Chantiers de Jeunesse, et son épouse, emprisonné à Marseille (Bouches-du-Rhône), il s’échappa en cours de transfert vers l’Allemagne, à Belfort, le 26 août.

Président de la délégation municipale de Mons, il fut élu maire de Mons. Au début des années 1960, une crise interne amena la démission du conseil municipal et il perdit son siège de maire tout en restant au conseil municipal. Il fut élu conseiller général SFIO de canton de Fayence en 1945 et siégea jusqu’en 1954, date à laquelle il ne se représenta pas. Selon le préfet en 1951, il était socialiste « pour les besoins de la cause ».

Son frère, Roux Léon dit “Lolo“, cultivateur et membre de l’AS à Fayence, fut tué lors de la libération de Saint-Cézaire (Alpes-Maritimes). Son nom fut donné dès 1945 à une place de Fayence et une plaque lui rendit hommage à Saint-Cézaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166992, notice ROUX Clément, Léon par Jacques Girault, Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 30 octobre 2014, dernière modification le 10 mai 2020.

Par Jacques Girault, Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. Nat., F/1cII/270, 285, 323. F/1cIV/158 ; CAC, 19780654/77. — Arch. Dép. Var. — Arch. Jean Charlot (Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Université de Paris I). — Presse locale (Résistance, 10 janvier 1945). – Témoignages. — Notes de Gilles Morin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément