LEROUX Isidore

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 27 septembre 1896 à Jersey (Royaume-Uni), fusillé après condamnation à mort le 2 décembre 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; chef de services techniques ; conseiller municipal ; résistant, responsable de la section Nord d’Ille-et-Vilaine du Front national, FTPF.

Isidore Leroux était un descendant du proscrit du deux-décembre Pierre Leroux, réfugié à Jersey sous le Second Empire.

Engagé volontaire à dix-huit ans au mois de septembre 1914, fut blessé dans la Somme en 1916 et démobilisé en 1918.

Marié et père de deux fils, chef des services techniques des Charbonnages Chatel et Dolfus à Saint-Malo, il résidait à Paramé, commune dont il fut conseiller municipal.

Au mois de septembre 1940, il créa une organisation locale et autonome de Résistance, diffusant immédiatement le premier tract anti-allemand de la région malouine. Il collecta des renseignements sur l’activité portuaire, qu’il réussit à transmettre en Angleterre. Avec son groupe de douze membres, il adhéra au Front national en 1941 dont il fut le responsable de la section Nord d’Ille-et-Vilaine jusqu’au mois de juillet 1943. Il organisa des groupes d’action qui firent des sabotages sur les lignes de la SNCF, de matériels et d’équipements portuaires, et de la récupération d’armes.

Capitaine, il fut nommé capitaine par l’état-major départemental des FTPF en date du 16 mai 1942. Selon le site « Mémoire de guerre », il fut délégué au Comité départemental de « Libération clandestine d’Ille-et-Vilaine ». Il fut arrêté le 6 juillet 1943 à Paramé par la Sipo-SD et fut condamné à mort le 16 novembre 1943 par le tribunal militaire allemand de la Kommandantur du Gross Paris siégeant à Boissy-d’Anglas pour « complicité d’espionnage ».

Il a été fusillé au Mont-Valérien le 2 décembre 1943 à 9 h 39, le même jour que six autres Malouins : René Boltz, Marcel Bosquet*, Marcel Cotteret, Léon Humbert, Max Leban, et Arthur Lambert.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article166995, notice LEROUX Isidore par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 30 octobre 2014, dernière modification le 5 septembre 2020.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : DAVCC, Caen, Boîte 5, B VIII 4, Liste S1744 (Notes Thomas Pouty et Jean-Pierre Besse). – Jean-Pierre Besse, Thomas Pouty, Les fusillés (1940-1944), op. cit. – Site Internet des anciens combattants d’Ille-et-Vilaine, « Mémoire de guerre ».

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément