PONTET Robert, Claude

Par Alain Prigent, Renée Thouanel, Serge Tilly

Né le 10 mai 1923 à Kennedy (Canada), fusillé le 30 juin 1944 au camp militaire de La Maltière en Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine) ; garçon de café ; membre de l’état-major des FTPF pour l’Ille-et-Vilaine.

Né au Canada, Robert Pontet obtint la citoyenneté française. Il fut domicilié à Lille (Nord) puis à Rennes (Ille-et-Vilaine). Célibataire, il était garçon de café.
Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), il rejoignit au mois de septembre 1943 le maquis de la Hunaudaye (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) et participa à la préparation militaire du camp. Au moment de l’investissement du camp, Robert Pontet, alias Bob, se replia avec ses camarades dans le Finistère, où il entra dans les rangs de l’Armée secrète (AS), au sein du groupe Justice et Vengeance, à Morlaix.
En avril 1944, il fut chargé de mission en Ille-et-Vilaine. Il prit contact avec les groupes FTPF pour assurer les parachutages dans la région sud d’Ille-et-Vilaine (Goven). Il prépara les terrains de parachutages, ainsi que l’élaboration de plans de différentes attaques contre les dépôts ennemis.
En mai 1944, il fut nommé chef de section aux opérations pour le secteur de Goven. Le 25 mai 1944, il tomba dans un guet-apens, rue de Saint-Malo à Rennes, au cours duquel il fut blessé et arrêté par la Sipo-SD et la Milice.
Condamné pour « activité de franc-tireur » à la peine de mort par le tribunal allemand (FK 748 de Rennes) le 29 juin, il a été fusillé à Saint-Jacques-de-la-Lande le lendemain, 30 juin 1944, à 6 h 37.

Lieu d’exécution : La Maltière, Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167004, notice PONTET Robert, Claude par Alain Prigent, Renée Thouanel, Serge Tilly, version mise en ligne le 30 octobre 2014, dernière modification le 9 février 2021.

Par Alain Prigent, Renée Thouanel, Serge Tilly

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII 3, Liste S1744 (Notes Thomas Pouty et Jean-Pierre Besse). – J.-P. Besse, T. Pouty, Les fusillés (1940-1944), op. cit. – Eugène Kerbaul, 1 270 militants du Finistère (1918-1945), IRM Bretagne, 1985. – Renée Thouanel (sous la dir.), La Maltière (1940-1944), Éd. Mairie de Saint-Jacques-de-la-Lande, 2012. – Site des Anciens Combattants d’Ille-et-Vilaine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément