HÉRY Jules, Georges

Par Julien Lucchini, Claude Pennetier

Né le 3 mars 1909 à Paris (VIIIe arr.), fusillé, par condamnation, le 13 février 1942 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).

Fils de Marie Louise Héry, ménagère, Jules Héry, célibataire, menuisier, sans domicile déclaré, arrêté pour « détention illégale d’armes », fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand FK 518 de Nantes le 10 février 1942. Incarcéré à la prison de Nantes, il a été fusillé trois jours plus tard par les autorités allemandes. Il avait 32 ans.
La mention « Mort pour la France » lui fut attribuée sur décision du secrétaire général aux Anciens Combattants en date du 23 avril 1945.
Son nom est inscrit sur la plaque commémorative des fusillés de Nantes
Il est inhumé à La Chapelle Heulin.
Il fut reconnu Mort pour la France le 23 avril 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167073, notice HÉRY Jules, Georges par Julien Lucchini, Claude Pennetier, version mise en ligne le 16 décembre 2014, dernière modification le 10 octobre 2021.

Par Julien Lucchini, Claude Pennetier

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Loire-Atlantique, 305 J. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément