L’HELGOUALC’H Noël, Hervé, Marie. Écrit parfois L’HELGOUALCH

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 10 octobre 1916 à Loctudy (Finistère), fusillé le 21 juin 1941 à Ergué-Armel (Finistère) (déclaré à l’état civil de Saint-Evarzec) ; marin pêcheur ; résistant isolé.

Fils de Noël L’Helgoualc’h, cultivateur et de Anna (Anne) Crédou, ménagère qui avaient trois enfants : Jeanne Marie née le 1er janvier 1906, Marie Corentine née le 23 juillet 1907, Louise Marie née le 2 novembre 1909 et Noël.
Noël, Hervé, L’Helgoualc’h, marin pêcheur, était domicilié à Loctudy (Finistère).
Arrêté à une date inconnue, il fut incarcéré à la prison de Quimper (Finistère).
Condamné à mort par le tribunal de la Luftwaffe de Laval siégeant à Quimper, pour « sabotage et coupure de câble téléphonique de la DCA », il a été fusillé le 21 juin 1941 à Ergué-Armel.
La demande de grâce faite par le préfet, appuyée par la DGTO (direction générale pour les territoires occupés), au motif que le condamné était « intellectuellement limité », fut rejetée.

Il fut déclaré Mort pour la France.
Il fut homologué FFI.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167126, notice L'HELGOUALC'H Noël, Hervé, Marie. Écrit parfois L'HELGOUALCH par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 3 novembre 2014, dernière modification le 17 février 2021.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : AVCC, Caen B VIII 2 (Notes Jean-Pierre Besse et Thomas Pouty). — SHD Vincennes, GR 16 P 371217 (nc). — Arch. Dép. Finistère, 208 J 72, fonds Alain Le Grand. — État civil, mentions marginales sur son acte de naissance n° 38 du 10 octobre 1916 ; acte de décès transcrit à Saint-Évarzec. — Mémoire des hommes. — Notes de Alain Laurent.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément