MONNET Raymond

Par Frédéric Stévenot

Né le 23 septembre 1910 à Fretin (Nord), fusillé le 7 juin 1944 à Seclin (Nord) ; ouvrier tourneur à la SNCF ; résistant au sein de la Voix du Nord (VDN).

Cliché fourni par Jacques Hébert.

Marié, père d’un enfant, demeurant à Lezennes (Nord), Raymond Monnet y fut arrêté le 2 mai 1944 par la Gestapo de Lille pour détention d’armes et de munitions et actes de sabotage. Il était en effet membre du réseau VDN depuis 1941, dont plusieurs résistants furent arrêtés au début du mois de mai, dont Eugène Mange.
Comme ce dernier, Raymond Monnet fut interné à la prison de Loos-lès-Lille (Nord). Traduits devant le tribunal militaire allemand FK 678 de Lille, ils furent condamnés à mort le 30 mai 1944, avec six autres résistants, dont Jeanne Cools qui fut libérée de Loos le 1er septembre 1944. Un peloton d’exécution allemand les fusilla au fort de Seclin, le 7 juin 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167214, notice MONNET Raymond par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 5 novembre 2014, dernière modification le 29 mars 2019.

Par Frédéric Stévenot

Cliché fourni par Jacques Hébert.

SOURCE : DAVCC, Caen, B VII 5 (Notes Thomas Pouty).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément