DE FÉLIQUIER Henri, Louis, Antoine écrit aussi LE FELIQUIER

Par Julien Lucchini

Né le 16 novembre 1919 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), fusillé le 26 mai 1942 à Nantes ; charpentier.

Fils de Pierre de Féliquier, manoeuvre décoré de la médaille militaire, et de Hélène née Dieumegard, sans porfession, Henri de Feliquier, charpentier vivait à Nantes. Il s’était marié le 17 janvier 1942 à Notre-Dame-du-Thil (dans la commune de Beauvais depuis 1943, Oise) avec Louisette Demouy et il était père d’un enfant.
À la suite d’un vol de cigarettes, il fut arrêté par la police française. Son domicile fut alors perquisitionné et l’on y trouva un revolver. Inculpé pour « détention d’armes illégale », il fut remis aux autorités allemandes et incarcéré à la prison de Nantes. Le 21 mai 1942, il fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand FK 518 de Nantes, et fusillé le 26 mai 1942 à Nantes.
Son nom est gravé sur la plaque commémorative des fusillés 1939-1945 au Bêle à Nantes, écrit De Feliquier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167266, notice DE FÉLIQUIER Henri, Louis, Antoine écrit aussi LE FELIQUIER par Julien Lucchini, version mise en ligne le 14 mai 2018, dernière modification le 31 décembre 2021.

Par Julien Lucchini

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII 3 (Notes Thomas Pouty).— Arch. Dép. Loire-Atlantique, 305 J. — MemorialGenweb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément