BONEYDS François.

Par Jean Neuville

Typographe, dirigeant de l’Association libre des compositeurs typographes de Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale), père de Gustave Boneyds.

Compositeur typographe, François Boneyds est l’économe de l’Association libre des compositeurs typographes de Bruxelles du 23 décembre 1859 au 16 juin 1864. Il est membre de la commission créée le 19 janvier 1869 par l’Association pour faire rapport sur la proposition de fusion faite par l’Association des imprimeurs dans une lettre du 17 janvier 1869. La fusion est acceptée par les compositeurs à la presque unanimité le 4 février 1869. Boneyds est vice-président de l’Association libre des compositeurs et imprimeurs typographes de Bruxelles du 3 décembre 1875 au 7 décembre 1876.

Vers 1869, François Boneyds reprend l’idée, déjà exprimée en 1859, de créer une imprimerie coopérative qui serait la propriété de l’association. La commission, créée alors pour examiner la proposition, avait rejeté cette idée. La proposition est de nouveau soumise à une commission dont François Boneyds fait partie et dont le rapport est présenté le 4 mars 1869 par Antoine Logé. Mais une minorité, conduite par Henri Grégoir, s’oppose à l’imprimerie coopérative. À la réunion du 21 octobre 1869, l’assemblée ne se met pas d’accord et la proposition est finalement rejetée par 118 voix contre 111. Le 7 avril 1870, quarante-huit membres présentent à nouveau la proposition à l’Association. Jules Legrand présente le rapport, élaboré par une commission chargée de l’étudier. En mai, la proposition est à nouveau rejetée par 194 voix contre 142.

En fait, c’est en dehors de l’Association qu’une imprimerie est créée en juin 1870 à l’initiative de Jules Legrand, Henri Kats et Prosper Verbayst. Le Comité provisoire est composé d’Antoine Logé, Frédéric Alvin, Henri Kats, Jules Legrand, Pierre Pauwels, F. Vanden Berghe*, Joseph Laoût et François Boneyds. Cette coopérative, l’Imprimerie bruxelloise, société coopérative de production, adopte le statut légal le 12 juin 1874. Dans l’acte constitutif de la coopérative, on trouve, parmi les fondateurs, Boneyds et son fils Gustave. En décembre 1878, Adrien Tordeur* propose une nouvelle fois à l’Association libre des compositeurs typographiques et imprimeurs de Bruxelles de créer une imprimerie coopérative. Sa proposition fut rejetée sans discussion de même qu’est rejetée celle de racheter l’Imprimerie bruxelloise. L’Association reste extrêmement prudente, non sans motif semble-t-il, puisque, en novembre 1879, l’imprimerie dépose son bilan, ayant entrepris un travail pour l’État qui ne paie pas comptant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167545, notice BONEYDS François. par Jean Neuville, version mise en ligne le 16 novembre 2014, dernière modification le 16 novembre 2020.

Par Jean Neuville

SOURCES : HUBERT E., Historique de l’Association libre des compositeurs et imprimeurs-typographes de Bruxelles, Bruxelles, 1892, p. 295 − BERTRAND L., Histoire de la coopération en Belgique. Les hommes - Les idées - Les faits, t. 1, Bruxelles, 1902, p. 455.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément