BOSQUET Marcel, Fernand

Par Julien Lucchini

Né le 4 juillet 1901 à La Glacerie (Manche), fusillé le 2 décembre 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; artisan sculpteur ; résistant, membre du réseau Jade Fitzroy.

Fils de Louis Bosquet et de Marie Joséphine Desprès, instituteurs à La Glacerie, Marcel Bosquet, artisan sculpteur, vivait à Saint-Servan (Ille-et-Vilaine). Il s’était marié le 10 octobre 1925 à Bagnolet (Seine, Seine-Saint-Denis) avec Louise Dalibot, et n’avait pas d’enfants.
Résistant et membre du réseau Jade Fitzroy, il fut arrêté le 6 juillet 1943 à Saint-Servan par la Sipo-SD pour « complicité d’espionnage », et incarcéré à la prison Jacques-Cartier de Rennes (Ille-et-Vilaine). Après avoir été transféré à la prison de Fresnes (Seine, Val-de-Marne) le 24 octobre, Marcel Bosquet fut condamné à mort par le tribunal militaire du Gross Paris, rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.), le 16 novembre 1943.
Il a été fusillé le 2 décembre 1943 au Mont-Valérien par les autorités allemandes avec six autres malouins. René Boltz, Isidore Leroux, Marcel Cotteret, Léon Humbert, Max Leban, et Arthur Lambert.
Il a été inhumé au cimetière d’Ivry-sur-Seine puis son corps fut restitué à sa famille le 18 janvier 1950 et réinhumé à Saint-Malo.
Mention Mort pour la France attribuée par le Ministère des Anciens Combattants en date du 22 mars 1947 .
Son nom figure sur le monument commémorative, cloche, des fusillés du Mont-Valérien, à Suresnes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167735, notice BOSQUET Marcel, Fernand par Julien Lucchini, version mise en ligne le 2 décembre 2014, dernière modification le 28 mars 2021.

Par Julien Lucchini

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).— Mémoire des hommes.— arche-musee-et-archives.net

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément