BOUTTIER Pierre, Edmond

Par Julien Lucchini

Né le 8 septembre 1910 à Paris (XIIe arr.), fusillé le 30 mars 1944 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; mécanicien ; militant communiste ; résistant FTPF d’Eure-et-Loir.

Pierre Bouttier
Pierre Bouttier
Fichier de l’Association des familles de fusillés, Musée de la résistance nationale

Fils d’Edmond Bouttier et de Marie Mazet, bouchers, Pierre Bouttier, mécanicien vivant à Saint-Martin-de-Nigelles (Eure-et-Loir), s’était marié le 18 octobre à Paris (IIIe arr.) avec Mercédès Rouget. Militant communiste, il s’engagea dans la Résistance et devint un combattant FTP pour le secteur de Paris. Son action semble avoir consisté en des sabotages, distributions de tracts, et recrutement de renforts.
Dans le cadre de la vague de répression des polices françaises et allemand aidées de collaborateurs, contre les résistants des dizaines d’arrestations eurent lieu en décembre. Le 8 décembre 1943, il fut arrêté à Maintenon (Eure-et-Loir) par la Sipo-SD, pour « activité de franc-tireur ». Incarcéré à Fresnes (Seine, Val-de-Marne), il fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand FK 544 de Chartres (Eure-et-Loir) déplacé à Fresnes.
Pierre Bouttier a été fusillé le 30 mars 1944 au Mont-Valérien par les autorités allemandes parmi 31 résistants d’Eure-et-Loir.Voir liste à Paul Esperet.
Pierre Bouttier repose au carré de corps restitués d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Martin-de-Nigelles avec ses trois camarades fusillés le même jour René Le Gall, Maurice Peltiez et Louis Savouré et sur le monument commémoratif des fusillés du Mont-Valérien, à Suresnes.
La mention « Mort pour la France » lui fut attribuée par le secrétariat aux Anciens Combattants en date du 11 novembre 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167738, notice BOUTTIER Pierre, Edmond par Julien Lucchini, version mise en ligne le 13 janvier 2015, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Julien Lucchini

Pierre Bouttier
Pierre Bouttier
Fichier de l’Association des familles de fusillés, Musée de la résistance nationale

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 4 (Notes Thomas Pouty). – Mémorial GenWeb. – Site de l’ARMREL : photo des 31. – Abel Le Boy, "Rapport sur l’affaire des fusillés du 30 mars 1944", publié comme supplément au Bulletin de la Société Archéologique d’Eure-et-Loir, n°85, Juillet, Août, Septembre 2005, Mémoires XXXIV-I. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément