GUERLÉDAN Cyrille

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 1er janvier 1921 (lieu inconnu), fusillé le 21 avril 1941 à Notre-Dame-de-l’Isle (Eure).

Arch. dép de l’Eure

Cyrille Guerlédan vivait dans un village du Vexin normand, Pressagny-le-Val, non loin de Vernon. De leur côté les Pantin père et fils habitaient le village immédiatement voisin de Notre-Dame-de-l’Isle. Cyrille Guerlédan, Bénoni et Aimé Pantin (père et fils) tirèrent sur des parachutistes allemands dès leur arrivée en juin 1940 dans le Vexin. Ce premier acte de résistance enregistré dans l’Eure (pendant la défaite), se solda par la mort d’un motocycliste allemand. Le 18 juin 1940, les trois hommes furent arrêtés mais s’échappèrent à la faveur d’un mitraillage sur la route durant leur transfert à Évreux. Après leur évasion, ils regagnèrent leur bourg.
Ce n’est que plusieurs mois après que les autorités allemandes les arrêtent à nouveau, le 15 février 1941. Par jugement du tribunal militaire FK 753 réuni à Évreux, Cyrille Guerlédan fut condamné à mort comme « franc-tireur » avec ses deux compagnons le 17 avril 1941. Les trois furent fusillés le 21 avril 1941 dans leur village de Notre-Dame-de-l’Isle où on les transféra depuis leur prison à Évreux pour l’exemple.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167794, notice GUERLÉDAN Cyrille par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 20 novembre 2014, dernière modification le 6 septembre 2018.

Par Jean-Paul Nicolas

Arch. dép de l’Eure

SOURCES : DAVCC, Caen, Liste S 1744 (Notes Thomas Pouty). – J. Papp, La Résistance dans l’Eure, Éd. Sapin d’or, Épinal, 1988. – J.-P. Besse, T. Pouty, Les fusillés. Répression et exécutions pendant l’Occupation (1940-1944), op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément