LECESVE Eugène, Louis

Par Jean-Sébastien Chorin

Né le 26 février 1908 à Angers (Maine-et-Loire), fusillé le 23 avril 1942 au Mans (Sarthe) ; ouvrier d’usine.

Marié à Alice Rousset, Eugène Lecesve eut six enfants. La famille demeura au Mayet (Sarthe) puis à Ecommoy (Sarthe) à partir de 1934. Eugène Lecesve fut employé dans une scierie, mécanicien et ouvrier d’usine. Son épouse exerça la profession d’employée de chemin de fer.
Le 14 avril 1942, suite à une dénonciation, les autorités allemandes arrêtèrent Eugène Lecesve à Ecommoy pour détention illégale d’armes. Il fut interné à la prison du Mans (Sarthe).
Le 22 avril 1942, le tribunal militaire allemand du Mans (FK 755) le condamna à mort pour détention d’armes. Le lendemain, les Allemands le fusillèrent au Mans à 7 h 34.
Il fut enterré au cimetière de Ruaudin. Ces renseignements ont été fournis à Gérard Chartier par un habitant de la commune, fils du sacriste qui a creusé trois tombes dans ce cimetière sur ordre des autorités allemandes. Les trois fusillés ont été enterrés au cimetière de Ruaudin, deux corps ont été repris par les familles (Lecesve et Adrien Hulot). Seul Paul Bloux resta dans une tombe anonyme. Selon le même témoignage, ils avaient ont été exécutés le même jour au même endroit dans la carrière du Fouillet, lieudit au sud du Mans à la limite de la commune de Ruaudin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167948, notice LECESVE Eugène, Louis par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 26 novembre 2014, dernière modification le 2 mai 2022.

Par Jean-Sébastien Chorin

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Sarthe, 2Mi289_ 23, 2Mi289_ 48.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément