ACHARD Félix [ACHARD Victor, Félix]

Né le 9 avril 1911 à Firminy (Loire), mort à Firminy le 26 mars 1979  ; ouvrier mineur  ; militant de la JOC, de la CFTC et de la CFDT  ; maire adjoint de Firminy.

Félix Achard et sa femme, à Firminy, en 1950
Félix Achard et sa femme, à Firminy, en 1950

Félix Achard commença à travailler comme apprenti dans une imprimerie avant de devenir mineur de fond. Grièvement blessé dans un éboulement en 1945, il continua son travail de mineur « en surface », comme lampiste. A la fermeture des mines de la Loire il fut contraint de s’embaucher dans la métallurgie (Creusot Loire) comme ouvrier d’entretien jusqu’à sa retraite. Il mourut quatre ans après d’une crise cardiaque épuisé par une vie de travail et de militantisme.

Jeune apprenti et ouvrier, il milita au sein de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC). Quelques années avant la guerre, il devint président de la JOC de Firminy. C’est là qu’il rencontra Marcelle Despreaux (née le 28 mars 1913, décédée le 28 juin 2010 ) fille et petite-fille de mineurs, ouvrière lingère qui était présidente de la JOC Féminine. Ils se marièrent en 1938 et eurent trois enfants. En tant que croyant et mineur , il rejoignit la CFTC où il milita ici aussi activement.

A l’été1944 dans la municipalité provisoire issue de la libération, Félix Achard fut nommé en tant que syndicaliste et représentant des équipes chrétiennes de la résistance, il s’engagea alors avec le MRP (Mouvement Républicain Populaire). Il fut à la tête de l’organisation locale et des listes de ce parti jusqu’en 1965. Le scrutin proportionnel de la 4e république fit qu’il fut systématiquement élu et joua un rôle essentiel en tant que pivot au sein des alliances municipales de cette période. Il fut élu en 1945, 1947, 1948 dans les municipalités “Marcel Combe”. Aux élections de 1953 il devint le premier adjoint de Eugène Claudius Petit* député-maire de Firminy jusqu’en 1959 date à laquelle, toujours avec Claudius Petit il occupa le poste de 3e adjoint. En 1965, il conduisit encore la liste MRP, mais le mode de scrutin ayant changé il laissa la place à ses colistiers pour fusionner avec celle de Claudius Petit.

Il rejoignit la CFDT lors de sa création en 1964. Durant les dernières années de sa vie il assura la fonction de président des retraités CFDT mineurs du bassin de la Loire.

Sa conception chrétienne de l’engagement tout comme celle de son épouse les amenait à apporter une aide aux camarades ouvriers dans le besoin, aide matérielle et administrative, bénévole.

Durant les dernières années de sa vie il finira par voter pour Théo Vial Massat*, alors député et maire PCF de Firminy.

Sa femme Marcelle Despreaux - née le 28 mars 1913, décédée le 28 juin 2010, fut avant son mariage, lingère à l’orphelinat de Firminy et militante de la JOCF dont elle devint présidente pour la section de Firminy. Après son mariage elle fut “femme au foyer” et travailla à l’occasion en sous traitance à la maison comme culottière.

Ses enfants : Marthe - née le 1er septembre 1939. Elle fit durant tout son activité professionnelle membre de la CFDT.

Monique née le 19 juin 1942, décédée le 26 juin 2003.

Jean Paul Achard né le 12 août 1945. Il fut militant pacifiste puis communiste avant de quitter le PCF vers la fin des années 1980, militant également à la FEN puis à la FSU jusqu’à sa retraite. Conseiller municipal communiste dans une liste d’Union de la gauche à Quétigny (Côte d’Or) de 1977 à 1983.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167994, notice ACHARD Félix [ACHARD Victor, Félix], version mise en ligne le 4 décembre 2014, dernière modification le 5 novembre 2020.
Félix Achard et sa femme, à Firminy, en 1950
Félix Achard et sa femme, à Firminy, en 1950
Félix Achard dont les années 1950.
Félix Achard dont les années 1950.
A Firminy dans les années 1950
A Firminy dans les années 1950
Maire adjoint chargé des pompiers dans les années 1960
Maire adjoint chargé des pompiers dans les années 1960

SOURCE : Renseignements communiqués par Jean-Paul Achard et Marthe Naime-Achard

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément