MAKATITA Victor, Lucas

Par Dominique Tantin, Michel Thébault

Né le 30 avril 1919 à Batavia (Indes-Néerlandaises , Indonésie), fusillé le 9 avril 1942 à Dijon (Côte-d’Or) ; de nationalité néerlandaise ; militaire ; résistant.

tombe au cimetière des Péjoces
tombe au cimetière des Péjoces

Victor Makatita était dans l’armée néerlandaise, cadet-sergent. Il appartenait à l’armée royale des Indes néerlandaises (Koninklijk Nederlands-Indisch Leger. KNIL). Un grand nombre de jeunes néerlandais tenta de rejoindre les forces alliées par mer, mais aussi par des filières terrestres en particulier en direction de la Suisse. Il semble que Victor Makatita, sans doute en compagnie de Charles Laurey, également militaire de la KNIL, tentait par une de ces filières de rejoindre les Indes orientales néerlandaises (actuelle Indonésie) pour rejoindre l’armée coloniale néerlandaise, à laquelle il appartenait, afin de lutter contre l’armée japonaise, après l’attaque japonaise du 10 janvier 1942. Il semble que plusieurs filières aient existé dans l’est de la France, l’une passant par Dijon et la Côte-d’Or, grâce à un passeur français Camille Chevalier qui aidait les militaires alliés cherchant à rejoindre dans un premier temps la Suisse, puis la Grande-Bretagne pour retrouver l’armée néerlandaise. Vraisemblablement, une autre filière d’évasion fonctionnait également par Bruxelles, Nancy et Belfort. Il y eut donc des condamnations à mort de jeunes néerlandais arrêtés, par les tribunaux militaires allemands de Dijon et de Besançon. Arrêté à une date et dans un lieu non renseignés, Victor Makatita fut condamné à mort le 7 avril 1942 pour « détention illégale d’armes » par le tribunal militaire Bez. Chef C. – Dijon et fusillé le 9 avril en compagnie de Henri De Beaufort et Charles Laurey, également néerlandais. Il fut inhumé au cimetière des Péjoces à Dijon, dans le carré des patriotes fusillés par les Allemands.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168034, notice MAKATITA Victor, Lucas par Dominique Tantin, Michel Thébault, version mise en ligne le 27 novembre 2014, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Dominique Tantin, Michel Thébault

tombe au cimetière des Péjoces
tombe au cimetière des Péjoces

SOURCES : SHD AVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). — Association pour les tombes de guerre néerlandaises — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément