AMIEL Bertin

Par Jean-Marie Guillon

Mort en action le 16 juin 1944 à Bras-d’Asse (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; résistant FFI.

Ce résistant fut tué au petit matin du 16 juin 1944 avec Fernand Renoux alors que l’armée allemande investissait le hameau de La Bégude blanche (commune de Bras d’Asse), au pied du plateau de Valensole.
Son nom figure sur le monument aux morts de la Bégude, à Bras-d’Asse et le monument commémoratif de la Résistance des basses-Alpes, à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). N’y aurait-il pas confusion avec Marcel Auguste Amiel, également fusillé le 16 juin 1944 (voir notice 178226).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168127, notice AMIEL Bertin par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 1er décembre 2014, dernière modification le 15 mai 2022.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCE : Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément