ETHEVENOT Paul, Louis

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 18 septembre 1896 à Saint-Dizier (Haute-Marne), mort le 3 juin 1974 à Lons-le-Saunier (Jura) ; cheminot ; syndicaliste CGT du Jura ; militant socialiste.

Fils d’Émile, terrassier âgé de 40 ans et de Marie Victoire Petitjean, Paul Ethevenot se maria à Étoile (Jura) le 17 juillet 1920 et eu 3 enfants. Il était domicilié au quartier des Rochettes, à Montaigu dans le Jura.

Il entra comme manœuvre à la compagnie des chemins de fer du PLM en 1919. Il devint ensuite mécanicien de route au dépôt de Lons-le-Saunier. Sous l’occupation, il fut en contact avec les chefs de la Résistance du Jura. Après la Libération, il adhéra au M.L.N (Mouvement de libération nationale).

Militant socialiste et syndicaliste convaincu, il fut élu délégué du personnel, puis secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Lons-le-Saunier et délégué régional du syndicat des cheminots.

Une note d’information des Renseignements généraux le concernant indiqua qu’il est « travailleur, dévoué, assez bon orateur » et qu’il « jouit d’une réelle influence dans les milieux syndicalistes de la S.N.C.F. Il a été choisi plusieurs fois pour représenter la région aux congrès nationaux. »

En 1945, il était animateur de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer pour le département du Jura.

Il fut décoré de la Légion d’honneur. Un challenge de boules lyonnaises porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168171, notice ETHEVENOT Paul, Louis par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 4 décembre 2014, dernière modification le 4 décembre 2014.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Arch. Dép. Côte d’Or, 40 M 298. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément